Les expos apéritives

Hôtel de Région, Limoges, exposition du 29 août au 16 septembre
"L'enfer, c'est les enfants des autres", dessins de Pascal Gros

Gros L'EnferPascal Gros est né en 1970 à Paris. Après des études d'ingénieur en électronique, il commence à dessiner pendant son service (civil) dans Les Réalités de l'Ecologie. Dans les années qui suivent, il commence à être publié, de journaux syndicaux à la Gazette de Frémion dans Fluide Glacial, en passant par le journal de communication interne de Canal+ ou l'éphémère Paris Nord-Est. Il participe aussi au journal alternatif La Vache Folle.

En 1997 il commence à dessiner dans Marianne où il travaille toujours.

 

 

 

 

Maison de la Nouvelle-Aquitaine, Paris, exposition du 6 septembre au 31 octobre
filipandré sort ses crayons

filipandre  webfilipandré, dessinateur de presse né le 6 avril 1951 à Mégève (Haute-Savoie). Premiers dessins publiés dans les années 70, a publié dans Pilote, a travaillé avec le Professeur Choron pour "BD, l'Hebdo de la BD". 4 albums édités dont un recueil de chansons de Charles Trenet préfacé par lui-même. Collaborations journalistiques (Fluide Glacial, Marianne, Le Dauphiné Libéré...)
Titulaire de la carte de presse (jusqu'en 2010)! Interventions en direct pendant les colloques (ville de Genève, Conseil Régional Rhône-Alpes, Groupement transfrontalier Européen). Spécialiste en pizzas napolitaines, siestes, godille dans la poudreuse, Hergéologie.

 

 

 

Aéroport International de Limoges, exposition du 14 septembre au 31 octobre
"Un monde magique", dessins de Thierry MORDANT

Mordant  CIRQUE 2008Né en 1973, originaire du nord de la France, Thierry Mordant redécouvre ses terres d'origines en 2007, après 15 années passées entre la Côte d'azur et la Principauté de Monaco, au service de la CRÉATION Artistique.

Alchimiste des couleurs et des compositions oniriques où se conjuguent abstractions subliminales et figuration féerique, Thierry n'en a pas perdu son Mordant, depuis ses premières peintures en 1995 et sa technique picturale spécifique avec ses brosses à dent et l’Acrylique !

Ses visuels ont déjà fait le tour de notre globe de nombreuses fois par le biais des créations philatéliques qu'il réalise depuis 1997 pour l'Office des Émissions des Timbre-poste de Monaco.

Auteur d’une cinquantaine de timbres approuvés à ce jour  (dont les premières effigies officielles du Prince Albert II émises en 2005),Thierry travaille également pour la France & Phil@poste depuis 2002 la Nouvelle-Calédonie, L'AFRIQUE (Sao Tomé É Principe) ainsi que pour la Belgique depuis 2008.

Pour les amateurs et collectionneurs, certaines créations originales et projets TIMBRES sont visibles en permanence au musée des timbres et des monnaies à Monaco ainsi qu' au Musée de la Poste à Paris (France)

Représenté par la GALERIE "PICTURAL" à Monaco depuis 1995 en EXPOSITION PERMANENTE, une vaste série d'œuvres originales est également visible à la "Galerie C" (Belgique) depuis 2007 au LOFT ATELIER GIBELLI (à Beausoleil) en résidence permanente…

Et au CANADA avec une série de GRANDS FORMATS présentés par la « Galerie Richelieu » - MONTREAL

Dans un esprit FIGURATIF Fantastique et onirique, différents  thèmes sont déclinés depuis 1995  comme Le Cirque, les Anges, les Fées ...en passant par le CINEMA, l'AFRIQUE ...ou la NATURE depuis 2008
Premier Livre en 1996  "Magic World -les fruits du REVE" (auto Edition)


Conseil Départemental de la Haute-Vienne, exposition du 3 au 27 octobre
"Le tour de Dubouillon"

dubouillon TOUR webAlain Bouillon, alias Dubouillon ou DuBouillon, est un dessinateur et caricaturiste français, né le 30octobre1943 à Lyon. Très tôt, devenant artiste, il rajoutera une particule à son nom qui collera parfaitement à sa griffe humoristique et en fera le dessinateur le plus connu de Lyon.
La carrière de Dubouillon a commencé très tôt, à Paris, chez les plus grands : en
1965, âgé de 22 ans, il publie son premier dessin dans Paris Match. Séduit par son style, le fameux hebdomadaire le publie pendant un an. Les « gribouillons » de Dubouillon séduisent aussi le magazine Lui, Le Nouveau Candide, Adam et bien d'autres hebdomadaires de la capitale. Son coup de crayon donnant à ses personnages des expressions universelles lui permet d'être publié à l'étranger : à Mayfair en Angleterre où il confie sa production à l'agence Camera. Ses caricatures et son traitement de l'actualité franchissent aussi le Rhin où ses dessins paraissent chez Stern, en Allemagne.
Toujours à Paris, en
1967, il entre aux Éditions Dargaud dans l'équipe du Journal de Tintin, où il occupe pendant deux ans la deuxième de couverture avec le dessinateur Reiser qui lui écrit des scénarios pour son personnage phare de l'époque : Gazoual. Toujours avec Reiser s'occupant des scénarios, il va au magazine Record pour lequel il crée un autre personnage avec son ami dessinateur Auguste : Tortax, une tortue volante jouant la justicière dans des histoires dignes des comics américains.
Mais Dubouillon ne construit pas toute sa carrière seulement avec la
bande dessinée, qu'il juge trop contraignante. Après cette première période, Dubouillon excelle avec le dessin d'actualité. Il se met à croquer les hommes politiques et l'actualité chaude dès les années 70, période mouvementée durant laquelle il s'installe en Ardèche, se marie et fonde une famille avec trois enfants. De retour à Lyon, il devient le dessinateur attitré du quotidien Le Progrès, où il commente l'actualité de ses traits caustiques et satiriques. Le journal lui réserve même une colonne entière dans l'édition du dimanche, où il résume à sa manière l'actualité de la semaine. Dubouillon est aussi pendant 35 ans le dessinateur attitré de Lyon Poche, un hebdomadaire culturel de Lyon.
Dubouillon a aussi collaboré avec
Canal+ et signé une série de dessins animés de 100 épisodes de 15 secondes sur les JO de Barcelone en 1992, sans compter ses albums annuels formant une rétrospective de l'actualité et plusieurs albums consacrés aux mondiaux de football.


Aquapolis, Limoges "Supers'héros Comique Book", caricatures de Seb

seb chirac superman-1 webAuteur-dessinateur, Sébastien Chevriot travaille dans la bande dessinée et la caricature. Il participe à de nombreux festivals. Il a déjà remporté de nombreux prix et a été publié dans différents ouvrages. Sébastien a également, avec Elise Foussoux, depuis plusieurs années, démocratisé les maisons containers en France et rédigé un livre, véritable pas à pas sur la construction container et d’autres sur l’architecture d’intérieur

 

 

 

 

 

 

 Buffet de la Gare de Limoges-Bénédictins, exposition à partir du 15 septembre
"Billes de stars", caricatures de RAFFA

raffa EDITH PIAF webRAPHAEL RAFFA EST NE EN 1970 A CANNES (ALPES- MARITIMES). IL VIT ACTUELLEMENT A CHATEAUROUX. AUTODIDACTE ISSU DE L’UNIVERS DE LA PEINTURE SUR FIGURINES, IL DEBARQUE DANS LE MONDE DE LA CARICATURE EN 2012.

SES CARICATURES SONT EXCLUSIVEMENT FAITES AU STYLO A BILLE.

IL A RECU LE PRIX DU MANCHOT 2014 A ST-JUST-LE-MARTEL

LE PRIX DU PUBLIC 2015 (MUSEE BEAUX ARTS) A ORLEANS.

ET LE PRIX DU PUBLIC 2016 A MULSANNES (72) .

 

 

 

Encres libres

Exposition de Tignous et Honoré du 16 juin au 14 août à l'Espace Loup à St Just le Martel.

affiche tignous honoré web

Bernard Verlhac, dit Tignous (prononcé [tiɲus]), né le 21 août 1957 à Paris et mort assassiné lors de l'attentat contre Charlie Hebdo du 7 janvier 2015, à Paris, est un caricaturiste et dessinateur de presse français.

Tignous étudie le dessin à l'école de la rue Madame, puis à l'école Boulle avant de commencer à dessiner pour la presse écrite au début des années 1980 après un détour par la bande dessinée. Puis il passe dans L'Idiot international de Jean-Edern Hallier, avant de rejoindre La Grosse Bertha, et entre dans L'Événement du jeudi.

Par la suite, il devient l'un des collaborateurs de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, de Marianne et de Fluide glacial. Il est également actif dans le milieu du jeu de rôle, réalisant notamment les illustrations de la première édition (celle de la NEF dirigée par Marc Laperlier) du jeu Rêve de dragon, de la première édition de MEGA, et plusieurs illustrations pour le magazine Casus Belli (dirigé par Didier Guiserix).
Fin 2007, avec le journaliste politique et judiciaire Dominique Paganelli, il couvre le (premier) procès d'Yvan Colonna, pour le journal Charlie Hebdo. Tous deux en tireront l'année suivante la bande dessinée Le Procès Colonna. L'ouvrage obtient le prix France Info de la bande dessinée d'actualité et de reportage 2009.

 

Philippe Honoré, dit simplement Honoré, né le 25 novembre 1941 à Vichy et mort le 7 janvier 2015 à Paris lors de l'attentat contre l'hebdomadaire satirique. Il est inhumé au Père-Lachaise le 16 janvier 2015.

Ses dessins paraissent dans de nombreux journaux et magazines. Il publie également plusieurs ouvrages. Honoré travaille pour Charlie Hebdo à partir de 1992.
Né à Vichy en 1941, Philippe Honoré vit ensuite à Pau où s'est établie sa mère à la fin des années 1950. Il apprend le dessin en autodidacte et est publié pour la première fois en 1957 dans le quotidien régional Sud Ouest. Il est employé comme dessinateur industriel par la Société nationale des gaz du Sud-Ouest.

Philippe Honoré mène une longue carrière dans le dessin de presse, collaborant à des dizaines de titres dont les quotidiens Le Monde et Libération, et des magazines et revues comme Hara-Kiri, Globe, La Vie ouvrière, L'Événement du jeudi, Les Inrockuptibles, Le Magazine littéraire et Lire. Ses rébus littéraires publiés dans Lire font l'objet de deux recueils, édités au cours des années 2000 par Arléa.
Il illustre également des ouvrages, comme le Bestiaire d'Alexandre Vialatte et La Symphonie animale d'Antonio Fischetti5. Honoré réalise des couvertures de livres, notamment pour la collection des « Petits Classiques » éditée par Larousse. En 2010, il fait partie des dessinateurs invités à illustrer l'édition anniversaire du Petit Larousse. Ses dessins ont été montrés à l'occasion d'expositions collectives.

Honoré entre en 1992 à Charlie Hebdo et y travaille ensuite sans discontinuer.

Quelques minutes avant l'attentat du 7 janvier 2015, dans lequel Honoré trouve la mort, les comptes Twitter et Facebook de l'hebdomadaire publient en guise de vœux du nouvel an l'un de ses dessins représentant Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l'organisation État islamique, présentant ses vœux en déclarant « et surtout la santé !
Honoré développe un style très différent de celui de ses confrères de Charlie Hebdo. Il privilégie les ambiances sombres, un trait épais et le noir et blanc, rappelant parfois les gravures sur bois.

130 ans d'Almanach Vermot

Cette exposition s'inaugure le vendredi 15 janvier à 18h30 à l'Espace Loup en présence de MOFREY, TURIER et FARO

affichette vermot webHistoire et évolution de l’Almanach Vermot
Quand, le 1er janvier 1886, le public découvrait un nouvel almanach, il était loin dese douter (et son auteur également) que le nom de ce nouvel annuel allait bientôt être associé à celui de l’humour, du calembour et autres bonnes blagues; bref, à un art de vivre, à la VERMOT!

Et pourtant, ce M. Vermot, éditeur parisien, n’était pas spécialement connu pour ses ouvrages humoristiques, au contraire. Sa maison était plutôt spécialisée dans les ouvrages de vulgarisation (les « Manuels Vermot » d’art vétérinaire, du contribuable, graphologique, cartes routières, etc.) ou dans la publication de romans classiques ou contemporains ou d’œuvres littéraires qualifiées aujourd’hui deromans «à l’eau de rose».

Ce n’était pas le premier almanach qu’on trouvait surle marché, ni le premier réalisé par M. Vermot puisqu’il avait déjà co-signé l’Almanach Dupont (ça ne s’invente pas !), mais c’était le premier en «cavalier seul», et d’emblée, ce fut le succès.

Lire la suite : 130 ans d'Almanach Vermot

Exposition "Après Charlie"

Affiche apres  Charlie MixCette exposition préparée par Guillaume Doizy sera présentée à la Faculté de Lettres et des Sciences Humaines à partir du 23 novembre jusqu'au 17 décembre.

Le vernissage est bien prévu le lundi 23 novembre à 18 heures( une coquille s'est glissée dans le carton d'invitation)

Les événements tragiques du mois de janvier à Paris ont ébranlé nos certitudes et rappelé combien la liberté de dessiner pouvait être fragile, même dans un pays "protégé" comme la France. Comme l’a fait remarquer le dessinateur suisse Patrick Chappatte, « ce ne sont pas les dessinateurs qui ont été attaqués, ce sont les journalistes, les lecteurs, tous ceux qui pensent, critiquent, plaisantent et rient ». Bref, c’est la société toute entière, une société qui regarde dorénavant les dessinateurs de presse d’un œil nouveau. Mais le dessinateur accepte-t-il vraiment d’endosser ce costume de héros ? Quels sont ses choix en matière de blasphème ? A quoi sert finalement le dessin de presse ? La caricature doit-elle nécessairement « frapper fort » pour atteindre son but ? Comment le caricaturiste prend-il en compte l’hyper connectivité du monde contemporain ?

C’est en textes et en dessins que 32 dessinateurs de presse répondent à ces interrogations. Par la diversité de leurs itinéraires, de leurs sensibilités et de leurs origines géographiques, tous condamnent les attentats de janvier en France, mais ils offrent un regard pluriel et parfois contradictoire sur la liberté d’expression et le métier de dessinateur de presse.

Exposition PEYNET: d'amour et d'eau fraîche


Expo peynetDans l'histoire du Dessin de Presse, Raymond PEYNET (1908-1999) occupe une place vraiment particulière :
C’est en 1942, devant le kiosque à musique de Valence, que PEYNET créa un couple "d'Amoureux" qui allait faire le tour du monde et inscrire son auteur dans la postérité !
Les "Amoureux de Peynet", un petit couple romantique et charmant, avec un poète à longs cheveux habillé de façon obsolète (déjà à l'époque) et une petite jeune fille à peine sortie du couvent des Oiseaux.
Auréoles de petits oiseaux évocateurs de la Paix et de la Liberté, de petits anges, symboles de l’amour, ils allaient devenir le symbole de la Saint-Valentin, s'inscrire dans le patrimoine de notre imagerie populaire et inspirer, dit-on, la chanson de Brassens Les amoureux des bancs publics.
Les "Amoureux de Peynet" allaient très vite apparaître dans de multiples journaux et revues tels que Marie France, Elle ou Paris-Match : Ils ne suivront la mode que par leur vêtement qui évolueront en fonction des thèmes, des pays, des régions et des saisons.

Lire la suite : Exposition PEYNET: d'amour et d'eau fraîche

"Figures de tango / la rencontre" à partir du 11 décembre 2014

José MuñozHermenegildo SábatExposition "Figures de tango" du 11 décembre 2014 au 13 mars 2015 au Centre International de la Caricature du Dessin de Presse et d’Humour de Saint Just Le Martel
Hermenegildo Sábat et José Muñoz célèbrent le tango et ses maestros de légende. José Muñoz, auteur de bandes dessinées, nous parle du Super-héros de son enfance à Buenos Aires, le célèbre chanteur de tango Carlos Gardel, personnage mythique de l'Argentine du vingtième siècle. Les planches originales de la biographie de Carlos Gardel signée Muñoz-Sampayo seront exposées à partir du 11 décembre. Lire "Figures de tango / la rencontre"  Voir également l'interview de José Munoz, la passion Gardel...

Lire la suite : "Figures de tango / la rencontre" à partir du 11 décembre 2014

Exposition "Auld acquaintance" 17 octobre 14 novembre

Saint Just The auld acquaintance Faculte de droit-1Du 17 octobre au 14 novembre Exposition "Auld acquaintance", dessins sur le référendum sur l'indépendance de l'Ecosse présentée à la Faculté de droit et des sciences économiques  dans le cadre du partenariat avec l'Université de Limoges.
Le vernissage de l'exposition aura lieu vendredi 17 octobre dans le hall de la faculté en présence de Terry Anderson, dessinateur écossais à l'origine de cette exposition.
(Faculté de Droit et des Sciences Économiques 5, rue Félix Eboué LIMOGES)

Le vernissage de l'exposition aura lieu vendredi 17 octobre dans le hall de la faculté en présence de Terry Anderson, dessinateur écossais à l'origine de cette exposition.

Journée d'étude "Identités et carrières caricaturales"

Identités et carrières caricaturales de quelques « grands » de ce monde : pour une modélisation de la satire visuelle vendredi 3 octobre 2014
Identite caricaturale

Depuis trois ans maintenant, le Salon de la caricature et du dessin d'humour de St Just Le Martel (France, près de Limoges) accueille une journée d'étude réunissant des spécialistes de la satire visuelle (historiens, historiens de l'art, responsables de musées ou de bibliothèques, collectionneurs, conservateurs...). Cette année l'événement se tiendra le vendredi 3 octobre 2014 de 9H30 à 17H. Entrée libre et gratuite.Au programme Pascal Dupuy, Université de Normandie (Rouen) : « Le futur est dans le passé : Napoléon en 1803 : un Empereur en construction »

 

Lire la suite : Journée d'étude "Identités et carrières caricaturales"

Exposition "Ils (Elles) ont la grosse tête"

Avoir la grosse tête …ça arrive ….. se faire faire une grosse tête aussi !

Gill Charles DickensUne exposition conçue par Jacky Houdre;
Le caricaturiste peut ajouter un petit corps pour déconstruire l’image de la personne. Le jeu sur la taille s’accompagne parfois d’une déformation du visage (portrait-charge).
Le procédé peut renvoyer à l’anormalité, au monstrueux, à l’idée de forte tête, de tête de turc. Il peut être l’apanage de celui ou celle qui tient tête ou qui prend la tête (dans les deux sens du terme !). On se paye sa tête.

Il n’y a pas toujours déformation du visage, nous avons alors un portrait avec un petit corps qui permet une utilisation différente de l’espace du dessin.
La grosse tête peut se combiner avec une animalisation ou une végétalisation du corps du personnage.

Lire la suite : Exposition "Ils (Elles) ont la grosse tête"

Exposition Alfred Le Petit septembre octobre 2014

Alfred LepetitExposition au Centre International de la Caricature, du Dessin de Presse et d’Humour de Saint-Just-le-Martel

Alfred Le Petit (1841-1909) : un dessinateur engagé
Photographe, peintre, musicien, membre des Incohérents, caricaturiste, auteur de one man shows prenant pour cible un président du Conseil, patron de presse ayant goûté à la prison, farceur invétéré,

Lire la suite : Exposition Alfred Le Petit septembre octobre 2014