38ème Salon International de la Caricature, du Dessin de Presse et d'Humour

affiche 2019 web

Expositions apéritives de début septembre à novembre :

- Aéroport de Limoges : "Déconnage immédiat"  Battistini " du 23 septembre au 24 octobre

- Conseil Départemental de la Haute-Vienne : Steve Bell (GB) : 40 années de dessins politiques: emprunts, détournements pastiches du 23 septembre au 31 octobre

- Région Nouvelle - Aquitaine, site de Limoges : Les Illustrés de la Nouvelle-Aquitaine par Devo du 23 août au 16 septembre

- Centre hospitalier Esquirol : "Têtes de l'art" musique, caricatures de Moine

Pour le salon du 28 septembre au 6 octobre : Espace Loup St Just le Martel

A la Une :


- Les 50 ans du PS (1969-2019), par Jean-Michel Delambre, lauréat du Grand Prix de l'Humour Vache 2018 et dessinateur de l'affiche du salon 2019
Delambre est né à Liévin, c’est un vrai Ch’ti  (personne n’est parfait, mais il l’a échappé belge !).


- Exposition - Hommage à Gérard Vandenbroucke

C'est certainement le côté humaniste de Gérard Vandenbroucke qui imprègne le salon du dessin de presse et d'humour de Saint Just le Martel, désormais de renommée mondiale. Car derrière l'humour, il y a surtout la tolérance, l'écoute et la compréhension, cette empathie qui a toujours caractérisé l'ancien maire de Saint Just le Martel.
Le salon du dessin, c'est une idée qui émerge et prend vie en 1982 à Saint Just. Marginale au début mais très vite couronnée de succès : les Cabu, Wolinski, Loup, Plantu, ou Pétillon sont devenus des fidèles parmi les fidèles, certains d'entre eux étaient même de vrais amis de Gérard Vandenbroucke.
Preuve de cet attachement réciproque, c'est Saint Just le Martel que Maryse Wolinksi, la veuve du dessinateur, a choisi pour donner le bureau de son époux. Un symbole qui, là encore, avait profondément touché Gérard Vandenbroucke.

- Steve Bell : 40 années de caricatures politiques. "Emprunts, détournements, pastiches, références...

Les oeuvres de Steve Bell sont parsemées de références à des images emblématiques de diverses natures et époques( peintures, photographies, dessin) faisant partie de notre patrimoine artistique et visuel, ou du patrimoine anglo-saxon, pour le moins.

Steve Bell est né en 191 à Walthamstow (East London). Il débute une carrière en tant qu'auteur freelance en 1977 et ses dessins commencent à être publiés dans des journaux diffusant des bandes dessinées pour enfants et dans des magazines.. En 1981, le rédacteur en chef du Guardian, l'embauche pour faire une bande dessinée quotidienne intitulée" If..." qui est toujours publiée. En 1990, on lui propose également de faire de façon occasionnelle la caricature politique qui accompagnera les grands sujets d'actualité. 4 ans plus tard, il devient le caricaturiste en titre du journal, ce qu'il est encore aujourd'hui.

Les expositions collectives de prestige :

- "Les réseaux sociaux ", exposition collective en collaboration avec France Cartoons et l'association le Crayon
178 caricaturistes et dessinateurs de presse s'engagent pour la liberté d'expression. Ils ont choisi de traiter des réseaux sociaux parce que ces derniers sont omniprésents dans l'espace mental, économique, social, politique, culturel, idéologique. Quels que soient les médias, radios, télévisions, journaux, tos se réfèrent à eux. Les très jeunes, comme les adolescents, les adultes plus ou moins jeunes les utilisent, s'en font ou en font des échos.


- "Dessine-moi la guerre", exposition proposée par Cartooning for Peace.
L’exposition produite est composée de panneaux éclairant les grands thèmes de la guerre (les chefs de guerre, les combattantes, les armes chimiques …) par les regards croisés des dessinateurs de presse de 1914 à nos jours. Elle questionne ainsi la place du dessinateur dans les conflits en comparant le rôle des dessinateurs propagandistes de 1914 aux dessinateurs journalistes et critiques d’aujourd’hui.
Un livret-élève approfondissant les thèmes développés dans l’exposition et un livret à destination des enseignants s’appuyant sur les programmes de l’éducation nationale accompagnent l’exposition : un support « clé en main » facilitant son appropriation par le personnel éducatif et les scolaires.

- Scottish Cartoon Art Studio En juin 2016, le Royaume-Uni a voté sur la décision de quitter l'Union européenne, avec 17,4 millions de voix pour et 16,1 voix contre. Cependant, les nations du Royaume-Uni n'étaient pas d'accord; alors que l'Angleterre et le pays de Galles étaient majoritaires «Leave», l'Écosse et l'Irlande du Nord ont voté pour «Remain».

Deux ans auparavant, les Écossais avaient voté contre la recherche de l’indépendance du Royaume-Uni, en partie motivée par l’argument selon lequel cela mettrait en péril leur citoyenneté européenne, résultat qui n’a de toute façon pas été atteint. Et le peuple d'Irlande du Nord a compris les conséquences d'une nouvelle frontière difficile entre la province britannique et la République d'Irlande, une question qui était pratiquement absente de l'examen général de la question avant le vote, mais qui s'est avéré être le principal obstacle d'accord après.

Nous présentons une série de travaux de dessinateurs écossais et nord-irlandais qui reflètent les événements des trois dernières années, les tensions sur les relations internes du Royaume-Uni, notre position en Europe et les personnalités qui ont tenté - et ont échoué jusqu'à présent - livrer le «Brexit».

L’exposition est organisée par le Scottish Cartoon Art Studio, qui célèbre son vingtième anniversaire cette année.

- A l'international :


- Expo "Trump et l'Iran " et l'actualité sur le New-York Times avec les dessinateurs américains : Pat Bagley, Nate Beeler,Daryl Cagle Jeff Koterba Gary McCoy,Rick McKee, Steve Sack, Ed Wexler, Chris Weyant et Adam Zyglis

 

- Exposition "Gagged" de dessinateurs britanniques sur la répression et la censure des dessinateurs du monde entier
«Les gouvernements répressifs du monde entier craignent les caricaturistes. Les caricaturistes vont droit au but. Alors qu'au Royaume-Uni et en Europe, nous acceptons généralement les représentations souvent excitantes de nos dirigeants, ce n'est certainement pas le cas dans le reste du monde. Ici, les politiciens applaudissent les dessins critiques et souvent insultants d’eux-mêmes, parfois même en rassemblant des collections personnelles.

L'organisation professionnelle des caricaturistes [Royaume-Uni] collabore avec d'autres agences pour tenter de mettre au premier plan le sort des caricaturistes persécutés. Cette exposition cherche à faire ça.

- "Prass Press sans frontières de  Komarnitski et Tchavdar (Bulgarie)

- Willis from Tunis
Le chat Willis from Tunis est né jeudi 13 janvier 2011, durant le discours du président déchu tunisien, Ben Ali, qui promettait, entre autres, la liberté d’expression. Au départ, cette chronique graphique était le moyen pour l’auteur de partager avec son entourage direct, sur les réseaux sociaux, son ressenti vis-à-vis de la situation historique que la Tunisie vivait. Sur le ton de la satire, le matou chroniquait l’actualité au jour le jour.

Nadia Khiari, enseignante en arts plastiques, peintre et dessinatrice, a publié plusieurs recueils des chroniques de la révolution et publie ses dessins dans Siné Mensuel, Courrier International, etc.

Elle a reçu le Prix Honoré Daumier (lors de la deuxième rencontre de Cartooning for Peace à Caen en 2012), les insignes de Docteur Honoris Causa de l’Université de Liège en 2013, le prix international de la satire politique à Forte dei Marmi (octobre 2014), le prix «Couilles au cul» lors du festival Off off Off d’Angoulême (janvier 2016) ainsi que le Prix Sokol (Musée de la caricature de Krems, Autriche, sept. 2018).

- Vigousse
Vigousse est un magazine hebdomadaire satirique de Suisse.
Créé par
Barrigue, fils du dessinateur Piem, en collaboration avec Laurent Flutsch et Patrick Nordmann, il publie le premier numéro, le 4 décembre 2009, en version papier payante, également mise en ligne sur internet gratuitement deux mois après sa parution en version papier. Dès le 15 janvier 2010, Vigousse parait tous les vendredis.
Cette revue satirique indépendante contient toutefois de la publicité.
Parmi les intervenants réguliers se trouvent
Coco, Sebastian Dieguez, Tonton Pierrick, Plonk et Replonk, Mix & Remix et Bénédicte.

- Exposition collective de dessinateurs égyptiens

Clin d'oeil :

"30 ans d'affiches" au Festival des Humoristes de Tournon-Tain l'Hermitage. Le festival de Tournon est un festival de comédiens humoristiques sur scène. Depuis le début de sa création, l'affiche de présentation a toujours été réalisée par un dessinateur. La tradition veut que le dernier dessinateur qui a réalisé l'affiche passe le crayon à un dessinateur de son choix. Le festival fête les 30 ans de son existence. L'affiche 2019 a été réalisée par Liza Donnelly du New-Yorker.

- "S'ils avaient eu un portable" dessins d'humour de Xavier Delucq sur l'Histoire si Napoléon, Jésus ou Christophe Colomb .... avaient eu un portable

Carte blanche à ...


- "La Bible", de Loup

Les soixante planches originales de cet ouvrage proviennent des archives de Florence Loup.

La numérisation a été réalisée en haute définition et le nettoyage des fichiers numériques a été faite avec le souci de préserver et de rendre toute la richesse des nuances de noirs des encres d’origine ; afin de vous proposer de découvrir le travail au plus proche de la création originale.

La conception de la maquette de cet ouvrage a été réalisée par Nicolas Jacquette et Jérôme Liniger, Agence Si - Studio irrésistible, à Paris, au printemps 2019.

Lors de sa première édition chez Dargaud, en 1984, l’ouvrage fut diffusé dans un format réduit, aujourd’hui épuisé. Pour cet ouvrage-ci, le format des planches d’origine a été scrupuleusement respecté, y compris dans le choix du blanc tournant. Les dessins originaux à l’encres de 280 mm x 360 mm (hors titres) sont ainsi reproduits ici à l’identique, sur un format de papier de 300 mm x 400 mm.

L’impression, sur presse offset, a été confiée à l’Imprimerie Rimbaud, à Cavaillon - France, sous la direction d’Isabelle Rimbaud. Le papier utilisé est un Offset 2F, 120 g/m2, certifié PEFC.

En Juin Deux Mil Dix-Neuf, pour cette première réédition au format d’origine, ont été tirés 250 exemplaires numérotés.


- "Irrévérencieux" de Pierre Ballouhey
Comment écrire deux fois son nom sur la couverture d’un livre ?
Répétez cinq fois “Où est le bal ?” très vite. Vous avez compris ?
Mais, c'est quoi ce bal ? C’est le bal des princesses et des bergères des contes de fées qui cherchent des princes charmants comme des folles, embrassent des crapauds, turlupinent des marraines fées pour qu’elles transforment des courges en carrosse, emmerdent le Loup et les nains de la forêt. Et puis il y a ces princesses éblouissantes, ces princes charmants qui nous gonflent à longueur de
colonnes et de journaux télévisés qu’il est impossible de ne pas se foutre de leurs gueules.
Mais attention, on a à faire à des princes et des princesses !
Le trait de crayon sur papier d'Arches doit être élégant, clair et précis, les aquarelles anglaises, transparentes et ravissantes.
Pour Ballouhey, c'est un prétexte merveilleux pour dézinguer les contes pour enfants, les nouveaux princes, puissants, parvenus ou dévots, qui font l’actualité,
bousillent l’environnement

- "Têtes de l'art", caricatures de Moine sur le cinéma
Né en 1951 à Chasseneuil (Vienne). Il a exercé le métier d'architecte à Pau entre 1982 et 2014. Il a débuté dans la caricature en 1995 en dessinant ses amis et y a pris goût. De 1997 à 1999, les quotidiens Sud-Ouest, La République des Pyrénées et l'Eclair des Pyrénées publient ses caricatures des joueurs de rugby de la Section Paloise. Dessins regroupés dans un livre "la Section en Têtes". En 2005 et 2006 il continue à sévir dans les revues régionales Pyrène Magazine et Signé Pyrénées Atlantiques. Depuis 1997, il participa à de nombreux festivals de caricatures et de dessin de presse en France et à l'étranger. En 2015, il publie "Gueules de croqueurs" un livre regroupant les caricatures et dessins de 150 dessinateurs de presse.

- "Pages d'anthologie" de Gabs
Il nous fait partager sa passion pour la poésie qu'il a gardée de ses études littéraires. Il transforme en dessins, à même les livres, les idées qui jaillissent spontanément de ses lectures des poèmes des « Pages d’anthologies ». A notre tour d’être saisi par son humour et son impertinence et de découvrir la poésie sous un jour inattendu et jubilatoire. 

Gabs né en 1951 à Tours. Après des études littéraires, il part voyager et s'installe trois ans en Colombie. De retour en France, à la fin des années 1970, il se lance dans le dessin d'humour. Depuis, il dessine régulièrement pour la presse dans des magazines tels que Le Nouvel Observateur ou l'Usine Nouvelle. Il travaille également pour la publicité et la communication. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur le monde de l'entreprise et de livres d'humour.


- "Dites-le avec des notes" de Jacques Thomas.
Suivez-le de dessins en dessins. Sans aucune prétention, il vous présente des textes et des petites citations philosophiques d'humour. Avec les fantasmes et les travers des musiciens et des mélomanes. Ils vont vous montrer que la musique est un formidable pouvoir universel de communication.

Expositions historiques :

"39-45 à la Une" par Guillaume Doizy.
Entre 1939 et 1945, la presse fait l'objet d'une instrumentalisation sans précédent. Entre censure et propagande, avant l'occupation, pendant ou après, les conditions d'exercice de "l'information" se trouvent bouleversées par la guerre, la défaite de juin 40 et enfin la Libération d'août 1944. Dans la fabrique médiatique qui doit servir à contrôler l'opinion, le dessin de presse et la caricature jouent un rôle non négligeable, mais ses usages sont en fait très divers. Les différents pouvoirs qui se partagent le pays pendant la période le négligent ou au contraire s'en servent abondamment. Exposition conçue par Guillaume Doizy, co-auteur de "39/45 L'autre guerre : information, censure et propagande à la une", Epa/Hachette.

" Des caricatures d’écrivains, de musiciens, de peintres pendant la deuxième moitié du XIXème siècle." (Jacky Houdré)

La loi adoptée en 1852 au début du Second Empire limite considérablement la liberté de la presse. Pour les dessinateurs en particulier il faut soumettre les œuvres à la censure avant toute parution et obtenir l’autorisation de la personne dessinée. Ces contraintes se poursuivront au début de la IIIème République jusqu’à la loi de juillet 1881.
L’exposition montrera des portraits-charges de personnalités des arts et des lettres par différents caricaturistes.

  

Expositions jeune public :

La vache orange: exposition en collaboration avec la médiathèque du Père Castor

- La Vache orange
Les archives professionnelles de Paul Faucher (1921-1967) sont conservées à la Médiathèque intercommunale du Père Castor à Meuzac, sur les terres familiales. Elles sont inscrites au registre Mémoire du Monde de l’UNESCO en 2017.

Parmi elles : les archives de l’album La Vache Orange.

En 1938, Nathan Hale, instituteur américain en séjour à Paris, propose une maquette et des croquis à Paul Faucher : The Orange Cow. Paul Faucher décide d’éditer cet album dans la collection Père Castor avec une suite Le Cheval Bleu. Toutefois, la Seconde Guerre Mondiale éclate et les contacts entre les deux hommes sont rompus, Nathan Hale étant revenu aux Etats-Unis. Paul Faucher fait donc appel à Victorine Leblond pour illustrer le texte qui paraît en 1943 dans la série Les Petits Père Castor au format de guerre. L’album est à nouveau édité en 1961 au format classique de la collection. Cette fois, c’est Lucile Butel qui réalise les dessins.

La Vache Orange est traduite dans différentes langues. En effet, dès les années 1930, les albums du Père Castor sont traduits dans plus de 20 langues.

De 1931 à 1967, Paul Faucher édite 320 albums dans la collection qui seront vendus à plus de 20 millions d’exemplaires dans le monde. Une aventure universelle au service de l’enfance et une reconnaissance internationale de ce fonds d’archives !

- "Pierre et le loup": illustrations de Laurent Grossat

C'est un conte pour enfants.

Pierre, un jeune pionnier soviétique, vit à la campagne avec son grand-père. Un jour, il laisse la porte du jardin ouverte : un canard profite de l'occasion pour aller nager dans la mare toute proche. Il se querelle avec un oiseau. À ce moment, un chat s'approche ; alerté par Pierre, l'oiseau s'envole pour se réfugier dans un arbre.

Le grand-père de Pierre ramène le garçon à la maison en bougonnant et referme la porte car le loup pourrait surgir. Pierre attend que son grand-père s'endorme pour aller chasser le loup. Le chat monte se réfugier dans l'arbre pendant que le canard, sorti tout excité de la mare, se fait avaler par le loup.

Pierre prend une corde et grimpe dans l'arbre en escaladant le mur du jardin. L'oiseau décide d'aller voltiger autour de la tête du loup pour détourner son attention. Pendant ce temps, Pierre forme un nœud coulant avec lequel il parvient à attraper le loup par la queue.

Les chasseurs sortent de la forêt. L'oiseau dit aux chasseurs qu'un loup se trouve dans la forêt et ces derniers vont alors aider Pierre. Mais Pierre les arrête car il a attrapé le loup. Tous ensemble entament une marche triomphale pour emmener le loup au zoo. Ils organisent une grande fête.

 

- Hommages :

- SOLO
François Solot, dit Solo, né en 1933, mort à Paris le 27 décembre 2008, est un caricaturiste, dessinateur de presse et auteur de bandes dessinées français.
Il collabore aux revues l’Os à moelle, Plexus, Le Canard enchaîné (de 1972 à 1980), La Croix, Les Nouvelles littéraires, Libération, L’Unité, Témoignage chrétien, Révolution, Télé-Star, Pilote, etc.
De 1968 à 1971, il est rédacteur en chef de la revue Miroir du Fantastique.
En 1973, il reçoit au premier salon de la BD de Toulouse (dont il sera un des habitués dans les éditions suivantes) le trophée Haga.
Il a créé avec sa compagne Catherine Saint-Martin le bimestriel Caricature et caricaturistes. Il a également rédigé avec elle le Dico Solo, dictionnaire recensant les caricaturistes et dessinateurs de presse, ainsi que les supports.
Partisan du dessin de presse sans texte, il est d’une grande exigence dans le traitement du dessin. Ses caricatures, épurées à l’extrême, réduites à un jeu de lignes géométriques à la limite de l’abstraction, tout en conservant une ressemblance évidente, témoignent d’une réelle maîtrise de cet art.

- PETILLON

René Pétillon, dit Pétillon, est un dessinateur et scénariste de bande dessinée et un dessinateur de presse français né le 12 décembre 1945 à Lesneven (Finistère) et mort le 30 septembre 2018 à Paris.

René Pétillon grandit à Lesneven dans le Nord-Finistère où ses parents sont boulangers et sa famille catholique traditionnelle. Autodidacte, il commence par être publié dans la revue Planète en 1968 et jusqu'en 1972 dans divers magazines comme L'Enragé, Plexus, etc. Il entre ensuite au journal Pilote. En 1974, il crée l'inspecteur Jack Palmer ; celui-ci devient rapidement son personnage fétiche et figure au sommaire de plusieurs magazines comme L'Écho des savanes, Pilote, Télérama, VSD.

Pour le dessinateur Yves Got, il scénarise Le Baron noir, d'abord en planches dans l’Écho des savanes puis en strips quotidiens dans Le Matin de Paris. Il suit un parcours plutôt atypique, n'hésitant pas, au gré des opportunités, à collaborer avec des magazines, tantôt sérieux, tantôt plus provocants. C'est ainsi qu'il entre peu à peu dans le dessin de presse, d'abord par une planche d'actualité dans l'hebdomadaire VSD, puis à partir de 1993, au Canard enchaîné.

René Pétillon est lauréat du Grand Prix de la ville d'Angoulême en 1989 et du Grand Prix de l'humour vache 2002 au Salon international du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel.

L'album L'Enquête corse (prix du meilleur album au Festival d'Angoulême 20014 et le prix de l'humour corse) représente un « triomphe d'édition » : vendu à 300 000 exemplaires, il est adapté pour le cinéma dans un film homonyme, réalisé par Alain Berberian et sorti le 7 octobre 2004. Sa jeunesse dans une famille catholique lui inspire l'ouvrage Super catho, conçu avec Florence Cestac et publié en 2004.

En avant-première
Projection du film "Chaval, danger d'explosion" le samedi 28 septembre à 11 heures à l'Espace Loup
Chaval occupe une place de premier plan dans l'histoire de la caricature du XXe siècle.
Novateur et fier de l'être, imposant le dessin sans légende, il fut salué par Fellini, Céline et Cocteau qui aura cette superbe formule : « Vous êtes singulier comme d'autres sont pluriels. »Ceux qui l'ont connu, dessinateurs, écrivains, médecins, metteurs en scène peuvent témoigner sur l'Homme Chaval et le créateur : Irrésistible. Lorsqu'il tire sa révérence le 22 janvier 1968 à Paris, il cloue sur la porte de son appartement un dernier gag terrifiant : « Attention, Danger d'Explosion ».
Chaval aura accompli dans l'humour un « voyage au bout de lui-même », il nous laisse une œuvre qui, au-delà des modes, de l'actualité fugace, fait apparaître l'Homme dans sa misère physique et dérisoire.
Auteurs: Madeleine Debras et Marc Large
Réalisation: Marc Large
Co-production : France 3 Nouvelle-Aquitaine / Marmita Films

- Poursuite des rencontres sur les "Etats Généraux du dessin de presse" lancés en 2017.
Tenue de la seconde édition des Etats Généraux du Dessin de Presse le mercredi 2 octobre 2019, à la Mairie de Paris, entre les deux week-ends du Festival International du dessin de Presse de Saint-Just-le-Martel.

Ces États Généraux se dérouleront durant une journée entière, sous forme de deux sessions de travail, permettant la production de recommandations présentant le Dessin de Presse comme un outil actif d’amélioration de la société, à destination des organisations, institutions et gouvernements signataires des Objectifs de Développement Durables 2030 (ODD2030).